NATURE 2.0

Ahhh la nature, un bien petit mot pour résumer l’incroyable diversité du monde et ses millions d’écosystèmes fascinants.

De la bave d’escargot aux tourbières des Hautes-Fagnes, elle cache des trésors d’adaptation, fruit de 4 milliards d’années d’évolution.

L’exposition Nature 2.0 propose de bousculer nos préconceptions d’Homo civilis et d’explorer une version futuriste de la relation homme/nature. Un monde où les briques des maisons sont faites de déchets de nougat, les chaussures en cuir d’ananas et la laine à partir de lait périmé.

La déambulation du public se réalise au travers de 3 pôles thématiques complémentaires :

  • PERMA SAPIENS SAPIENS (agriculture et nourriture) ;
  • HOMO ADAPTABILIS (architecture et matériaux) ;
  • et TECHNO SAPIENS (biologie et technologie).

Chacun de ces pôles met en lumière des systèmes ou des matériaux innovants.

Avec les fourmis champignonnistes et les escargots de bourgogne, les phasmes nous chuchotent de nouvelles manières de penser l’organisation de notre société.

De l’étagère hydroponique de l’Université de Gembloux à la lampe en plastique recyclé de Polyfloss, les objets exposés ont été dénichés dans des laboratoires de recherche ou auprès de designers avant-gardistes. Ils intègrent dans leurs processus de création des notions telles que l’économie circulaire ou le biomimétisme.

© Fabrice Hauwel
© Fabrice Hauwel
© Fabrice Hauwel
L’exposition comporte l’installation « In-vitro culture » de l’artiste Martin Tatchell. Ce générateur de viande artificielle spéculatif nous invite à questionner notre rapport à la production alimentaire dans le contexte du développement durable.
mogu.bio

Dans la séquence « matériaux du futur », les pièces d’un jeu de construction ont été réalisées à partir de cultures de mycélium. Cette installation est le fruit d’un travail de collaboration avec les publics du lieu (qui ont façonné les pièces de jeu) et l’entreprise MOGU (qui a apporté la matière première et proposé un processus de fabrication participative)

© Fabrice Hauwel


Exposition réalisée au Pass en 2018 / 300m2 / Commissariat et muséographie : Nathalie Cimino / Scénographie et graphisme : Eric Verrier et Bruno Souêtre / Conseil scientifique : Guillaume Caulier – UMONS


Envie d’en savoir plus sur le sujet?

Voici quelques références à cliquer :